C’est un jour bien triste pour l’animation japonaise qui vient de perdre un de ses réalisateurs les plus emblématiques ce jeudi 5 avril.

Isao Takahata avait cofondé le Studio Ghibli avec son collaborateur et ami de longue date, Hayao Miyazaki, en 1985, soutenu par la compagnie Tokuma Shoten, l’un des plus gros éditeurs japonais.

Il est notamment connu pour avoir réalisé “Le Tombeau des Lucioles” en 1988, un film d’animation déchirant retraçant la vie de deux enfants ayant perdu leur mère suite au bombardement de leur village.

Derrière deux autres chefs-d’oeuvres du Studio Ghibli, “Mes voisins les Yamada” (1991-1993) et “Pompoko“, (1994) se cachaient également Isao Takahata. “Le conte de la princesse Kayuga“, sorti en 2014, aura été sa dernière production.

Le réalisateur a toujours été passionné par la France. Ayant étudié la littérature française pendant sa jeunesse, Isao Takahata y voyage régulièrement.

En 2015, le ministère de la Culture le récompense en tant qu’officier de l’ordre des Arts et des Lettres. Une consécration pleinement méritée pour le réalisateur qui voit ainsi son travail apprécié et reconnu par la population française.

isao-takahata-recompense-ministere-culture
Source : Le Point

Anne-Lise

Auteur

Chercheuse de pépites.

Écrire un commentaire